Blogagris

 

 

Pour créer un BlogAgri ou le modifier, cliquez ICI

The Ara Project - Punta Islita - Guanacaste - Costa Rica

Blogueuses - Blogueurs, Bonjour,

Je me présente je m'appelle Julien Briffon, je viens du Gers, j'ai 19 ans et c'est pour un séjour de 9 semaines (du 1er Octobre au 30 Novembre) que je quitte la France pour le Costa Rica. Ce stage, c'est dans le cadre de mon BTSA Technico-Commercial option Animaux d'Elevage et de Compagnie, que je le réalise. Au cours de cette 2ème année et dans le cadre d'un Module d'Initiative Local (MIL), je vais pratiquer mon stage dans un élevage de ara "The Ara Project" à Punta Islita sur la côte pacifique du Costa Rica.

Ara de Buffon - Ara ambiguus

Cet élevage consiste en la reproduction de deux espèces menacées (Ara macao & Ara ambiguus), et en leur réintroduction dans leur milieu naturel afin de recréer des populations viables. C'est donc dans une équipe constituée de volontaires (comme moi) et de bénévoles, que je vais passer ces 2 prochains mois sous un climat tropical à 15 minutes de la plage.

A bientôt !!!

* * * * *

Hello bloggers,

My name is Julien Briffon, I am from the Gers county in the south west of France, I am nineteen. I'm leaving France to go to Costa Rica for a nine weeks internship (to 1st October until 30th November). I am currently studying for a two years pet management BTEC. For this second year of study, I am doing my internship at "The Ara Project", a macaw breeding center in the Punta Islita site on the Pacific coast.

See above for the photo of Great Green Macaw.

The primary purpose of this center is to reproduce two endangered species of macaws (Ara macao & Ara ambiguus), to rebuild the population and reintroduce the macaws to their former habitats. I am going to work with a volunteers team for two months in a tropical climate situated near the beach.

See you soon !!!

Je suis de retour.

Je suis bien arrivé à l’aéroport de San José dans la nuit avec un temps plutôt pluvieux, après un très long vol en avion depuis « Frankfurt » de 12 heures. Après avoir passé une nuit dans un hôtel à San José où j’ai pu rencontrer une bénévole qui venait de terminer son séjour d’un mois à The Ara Project, je quitte enfin la ville en bus, accompagné de Alicia et Wouter ( respectivement Espagnole et Belge ) pour me rendre à Samarà, petite ville à 40 minutes au nord de The Ara Project.

Arrivé à Samarà, je me rend au supermarché local « Pali » avec Alicia et Wouter pour faire les courses pour la semaine, car on aura la possibilité d’aller à la « ville » seulement une fois par semaine : le samedi. Courses finis, Jack un employé du projet arrive en pick up rouge sous une pluie fracassante qui venait juste de montrer le bout de son nez, pour nous conduire à Punta Islita au sud de Samarà. La route ( si on peut appeler ça une route ) était très accidenté sur la deuxième partie du trajet.

Une fois arrivé à ma future « maison » pour deux mois, Brittany ( ma responsable ) et deux autres volontaires britanniques nous attendaient pour partager un repas vegan (car oui ici tous le monde est vegan, ou au moins végétarien ). C’est seulement après le repas que avec Alicia et Wouter nous nous installons dans nos chambres, prenons une douche FROIDE ( car non il n’y a pas d’eau chaude ) et passons un bonne première nuit pour être « reposés » pour le lendemain.

Lundi est mon premier jour de travail. Je me reveille à 5h00 pour être opérationnel à 5h30. Dans la matinée j’ai pu avec Madeleine découvrir Limòn qui est le secteur où on élève des aras de Buffon ( 42 oiseaux avec les jeunes ). Je travaillerai avec ces oiseaux pendant toute la durée de mon stage.

Les aras sont nourris deux fois par jour le matin et l’après-midi donc Madeleine et moi-même partons pour nettoyer les bols, les volières et nourrir les oiseaux. Le planning est différent tous les jours alors parfois je reste à la cuisine pendant que Madeleine commence le nettoyage. Jeudi et vendredi j’ai pu fabriquer des enrichissements avec des noix de coco pour les perroquets et leurs installer dans les volières.

Toute la semaine nous avons eu beaucoup de pluie hormis lundi et samedi. Alors avec Alicia and Wouter nous avons opté pour une pause à la plage de Punta Islita le lundi. Bizarrement l’eau était vraiment très chaude et nous avons pu prendre quelques photos. Le samedi, c’est la journée course alors avec Alicia, Wouter, Madeleine, Brittany et moi-même, nous sommes allés à Samarà qui se situe en temps normal à 40 minutes, mais à cause de cette semaine très pluvieuse, nous avons dû prendre un autre chemin ce qui a rallongé le temps à 1 heure.

* * * * *

I'm back.

I am quite well arrived in the night to the San José airport with some rain, after a very long flight  from « Frankfurt » of 12 hours. After one night in a San José hotel where I met a volunteer who had done her one month internship, I left the downtown in a bus with two other volunteers ( Alicia from Spain, and Wouter from Belgium ) to go to Samarà, a village situated 40 minutes in the north of The Ara Project.

See above for city picture

Arrived to Samarà, I went with Alicia and Wouter buy some provisions for the week, because we can go to the supermarket only once a week on Saturday. When we finished, Jack a staff member came to pick us up to drive us to the Punta Islita site in the south of Samarà. The road was very damaged on the second half.

See above for the path picture

Once we arrived to the volunteer house Brittany ( the volunteer manager ) and two other volunteers Kashmir and Madeleine from United Kingdom, was waiting for us to share a vegan dinner. After it was the time to set up the stuffs, take a shower and have a good night for the next day.

See above for the volunteer house picture

Monday is my first day work. I wake up at 5.00 AM to begin 30 minutes later. During the morning I went with Madeleine discover Limòn which is the zone where we breed the Great Green Macaws ( 42 macaws including the chicks ). I will work with these macaws for all my internship.

The macaws are fed twice a day so every morning and afternoon Madeleine and myself go to Limòn to clean the bowls, the aviaries and feed the birds. The planning is different each day so sometimes I prepare the food and Madeleine start the cleaning. On thursday and friday I could made enrichment for the captive macaws with coconuts and set up them in the aviaries.

All the week we had lots of rain except monday and saturday, so with Alicia and Wouter we opt to have a break to the Punta Islita beach on monday. The water was really hot and we could take some good pictures. Saturday is the shopping day then with Wouter, Alicia, Madeleine, Brittany and myself we went to Samarà which is normally at 40 minutes in car but because of the rain we had this week, we had to take an other way which extended the time to 1 hour.

See above for pacific ocean’s picture

Salut tout le monde,

Contrairement à la semaine dernière, cette semaine était plutôt sèche et chaude. Comme chaque semaine j’ai nourri les aras du secteur Limòn et ai nettoyé les volières ( le nettoyage complet des volières se fait uniquement le Lundi et le Mardi ). J’ai aussi pu avec Kashmir et Madeleine fabriquer à l’atelier « Bodega », des enrichissements comme une échelle et des jouets à partir de bois et de corde. Fabriquer des enrichissements avec ou sans nourriture est très important pour garder les oiseaux occupé hors période de reproduction afin d’éviter l’ennui et le picage des plumes.

Dans cette publication je vais vous parler plus en détail du nourrissage des aras. Contrairement aux différentes techniques que j’ai pu rencontrer en France, à The Ara Project on nourrit les perroquets deux fois par jour ( à 6h00 et 14h30 ) et avec de la nourriture fraiche comme des fruits, des pois chiches, des haricots, des oeufs, du poulet et quelques compléments alimentaires. Alors, chaque matin et après-midi une équipe de deux volontaires prépare la nourriture pour tous les aras du centre ( une centaine ). Pendant qu’une moitié des volontaires prépare la nourriture l’autre descend aux volières pour commencer le nettoyage des bols et le ratissage des volières ( les bols sont nettoyés et désinfectés après chaque nourrissage avec du chlore ). Aussi le volontaire qui s’occupe du nettoyage doit sur un cahier reporter le comportement de chaque oiseaux ( hormis le week-end ). Quand j’ai fini de préparer la nourriture je descends avec mon plateau à mon secteur « Limòn » pour nourrir les oiseaux avec Madeleine. Une fois le nourrissage terminé on revient à la cuisine pour le briefing avec Brittany et toute l’équipe.

J’exécute la même opération l’après-midi et ce du Lundi au Vendredi. Le week-end il y a deux équipes ( une le Samedi, une le Dimanche ) afin de nourrir les oiseaux, ce qui fait qu’un seul jour de repos complet par semaine.

Fournir un traitement de choix aux aras avec de la nourriture fraiche, des suppléments, un nettoyage régulier apporte toutes les conditions pour avoir un bon cheptel de perroquets en bonne santé. Aussi cela permet de fournir les meilleurs conditions pour la saison de reproduction, car il faut le rappeler que l’objectif premier de The Ara Project est bien sûr de reproduire ces deux espèces menacées afin de par la suite pouvoir les réintroduire dans leur milieu naturel.

Mercredi était une journée de travail assez intensive ! Dans la matinée, à cause de parasites découverts dans les feces par Alicia qui est une volontaire mais qui est aussi vétérinaire, j’ai dû avec Madeleine, Chucho et Fabio retirer la terre sur 10 centimètres d’épaisseur sur une grande volière. Heureusement pour moi le reste de la semaine était moins intense.

Durant mon jour de repos ( Samedi ) je suis allé avec Jack et d’autres volontaires faire les courses pour la semaine à Samarà. Dans l’après midi je pars marcher avec Alicia et Wouter dans Punta Islita « Centre », où il une supérette et une église. Après avoir rapidement fait le tour du village on marche jusqu’à l’Hotel pour profiter de la plage est surtout de la wifi.

Aujourd’hui c’est dimanche et c’est plutôt calme. Il fait beau, et le nourrissage des oiseaux ce matin à était assez expéditif.

Je passe toujours mon temps à me battre contre les moustiques mais en vein. Je profite aussi de cette journée plutôt calme pour faire un petit coucou à la famille en France.

À la prochaine !!!

* * * * *

Hi everybody,

Opposite to the last week this week was more dry and hot. Like every week I fed the Limòn’s macaws and cleaned up the aviaries ( disinfection only on Monday and Tuesday ). Also with Kashmir and Madeleine I make enrichments like scale and toys with rope and wood to keep busy the birds for the week. Making enrichments with or without food is really important because the captive macaws must during the non reproduction season stay busy to avert being bored and the plucking.

See above for enrichment pictures.

In this publication I am going to explain the macaw’s feeding. In opposite with the different technic we can find in France, to The Ara Project we feed the birds twice a day ( 6.00am and 2.30pm ) with fresh food like fruits, chickpeas, beans, eggs, seeds, chicken and some supplements. So every morning and afternoon before the feeding a team of two volunteers prepare the food for all the macaws of the center ( more or less 100 birds ). During a half of the volunteers prepare the food the other half start the cleaning of the bowls and rake the floor ( the bowls are cleaned and disinfected in the chlore after each feeding ). Also the volunteer who clean must with a notebook write the behavior of each macaw ( except the week-end ). When I finish to prepare the food, with my trail I down to Limòn to feed the birds with Madeleine. Once the feeding done, we come back to the kitchen for the briefing with Brittany and the team.

I execute the same operation the afternoon and from Monday to Friday. The week-end there are two team ( one on Saturday and one on Sunday ) to feed the birds, so only one day off per week.

Give preferential treatment to the macaws with fresh food, supplements and regular cleaning provide all conditions to have a good and healthy cheptel of parrots and also provide the best conditions to have good results for the reproduction season, because the first purpose of The Ara Project is of course to reproduce two endangered species for release them on there former range.

See above for food preparation pictures.

Wednesday was a really hard day ! The morning, because of parasites discovered in the faeces by Alicia who is volunteer and veterinary, I had with Madeleine, Chucho and Fabio pull off the dirt about 10 centimeters in a great aviary. Hopefully the rest of the week will be more cool.

During my day off ( Saturday ) I make shopping to Samarà for purchase food for the last week. In the afternoon I’m gone walk with Alicia and Wouter until the Punta Islita « Down Town » where they are a store and a church. After have quickly walk around the city center, we go to the Hotel to have a moment to the beach and of course have the wifi.

See above for city center pictures.

Today it’s Sunday and it’s quite cool. I have a good weather and the birds feeding this morning was quick.

I always spend my time to fight with the mosquitoes and but unsuccessfully. Also I enjoy this day off to call my family in France.

See you again !!!

Salut les ami(e)s,

Lundi je me réveille avec beaucoup de pluie, ça commence mal. Cependant c’est la saison des pluies et Octobre est le mois le plus pluvieux, alors c’est normal d’en avoir, et puis le mois suivant devrait être moins humide ( je l’espère ) !!! Comme chaque semaine, Lundi et Mardi c’est nettoyage des volières, donc avec Madeleine ( Maddy pour les intimes ) on travaille dur pour nettoyer les 11 volières occupées du secteur Limòn.

Description : « Le nettoyage est un moment important dans la maintenance d’oiseaux captifs. À the ara project on nettoie les volières une fois par semaine, le Lundi et le Mardi. Le nettoyage consiste à retirer les restes d’enrichissements comme des vieilles branches, jouets, perchoirs usés, feuilles, et enfin ratisser le sol pour sortir les restes de nourriture. Ensuite, on brosse les murs, le grillage et le sol avec de l’eau savonneuse. Aussi on nettoie les mangeoires, les perchoirs et les boites de jeux.Et pour finir on rince les volières pour drainer les eaux usées. Les volières sont maintenant prête jusqu’à la semaine prochaine. »

Le mardi, une chaîne de télévision française est venue pour faire un reportage sur The Ara Project, et malheureusement je n’ai pas pu les voir car j’étais occupé. Donc le matin après la pause de 7h00 on s’active tous ensemble pour rendre les lieux propre et rangés pour accueillir la chaîne.

Mercredi fut une journée classique. Afin de tenir occupé les jeunes ara de Limòn j’ai fabriqué un sapin de Noël à partir de bois et de cordes pour suspendre dans la volière. Côté météo le temps revient peu à peu au soleil.

Jeudi j’ai du prendre quelques photos de volontaires en train de travailler pour Megan qui est actuellement en Angleterre et qui s’occupe de la communication pour The Ara Project. Donc le matin après le nourrissage je m’empare de mon appareil photo et pars marcher dans les allées suivre Alicia, Maddy, Wouter et Kashmir pour capturer quelques moments en pleine action.

 

Finalement Vendredi arrive et c’est le plus beau jour de la semaine, car c’est le dernier jour avant le week-end bien mérité ! Donc le matin nourrissage comme tous les jours et aussi pour ma part nettoyage de la clinique, car chaque Vendredi matin chaque volontaire choisit un local à nettoyer. En fin de matinée, le vendeur de fruits ambulant « Erix » arrive, nous remontons donc à la cuisine pour acheter la nourriture pour les aras et pour la nourriture commune. Le total des frais de la nourriture commune est ensuite divisé par le nombre d’employés et de volontaires.

Samedi je pars de nouveaux pour Samarà pour une matinée shopping et breakfast sur la plage.

Le dimanche je me réveille à 5h15 pour nourrir les aras avec Maddy et Kashmir ( où nous devons slalomer entre les vaches du voisin échappées dans la nuit ). Le reste de la journée est dédiée à la préparation de gateaux « Baking day ! », alors en cuisine !

* * * * *

Hi friends,

Monday I woke up with a lot of rain, it started bad. However it’s the rainy season so it’s normal and the last month should be less wet !!! Like a classic week Monday and Tuesday are the cleaning days, so with Madeleine ( Maddy for her close friends ) we work hard to clean the 11 aviaries occupied in Limòn.

Description : « The cleaning is a moment really important for the maintenance of captive birds. At The Ara Project we clean the aviaries once a week on Monday and Tuesday. The cleaning consists of pulling off all the rest of enrichments like old branches, toys, perches, leaves and rake the floor to rake up the left over food. Next we brush the walls, the meshe and the floor with soapy water. Also we clean off the feeders, the perches and the foraging boxes.Then to finish we spray to drain out the used water. Now the aviaries are ready for one more week. »

On Tuesday a French television came to make a report about The Ara Project, unfortunately I didn’t see them because I was busy. So the morning after the break  together we quickly tidied up the site to welcome the staff.

Wednesday was also a classic journey. To keep the Limòn’s chicks busy I made a Christmas Tree with pieces of wood and ropes like enrichment for hanging in the aviary. The weather begun to be more sunny.

See above for Christmas tree picture.

Thursday I had to take some photos for Megan of volunteers during working time. So the morning after the feeding with my camera I walked throughout the Ara Project’s paths and followed Alicia, Maddy, Wouter and Kashmir to photograph some work moments.

See above for Meg’s pictures.

Finally Friday came and it’s the most beautiful day of the week, because it’s the last one before the week-end well-deserved ! So the morning routine is like everyday and also I cleaned the vet house, because each morning on Friday everyone chooses a room to clean up. In the end of the morning Erix ( the fruits seller ) came, so we come back to the volunteers house to purchase the macaw’s and the people’s food. The total amount of people’s food is divided by the number of staff and volunteers of the project.

Saturday again I went to Samarà to do shopping and have a breakfast.

See above for Samarà beach picture.

On Sunday I woke-up at 5.15am to feed the birds with Maddy and Kashmir ( also we must be careful and slalom through the cows that escaped in the night ). The rest of the day is dedicated to baking cakes, so let’s go baking.

See above for baking day picture.

Bonjour,

Je ne vais pas vous conter la même histoire chaque semaine comme maintenant vous connaissez mon quotidien. Je préfère cette semaine développer un peu plus sur les deux espèces de ara que nous élevons ici au ara project.

Mais avant tout, cette semaine était quelque peu spéciale. En effet à cause de parasites internes nous avons dû pendant trois jours attraper tous les oiseaux du secteur Limòn afin de leur administrer un vermifuge par voie orale. Aussi pour préparer la saison de reproduction, nous avons déplacé vers d’autres secteurs « La Selva & Punta Uva » cinq couples dans des volières de reproduction (la saison de reproduction débute entre Novembre et Décembre). Les volières de reproduction sont des volières qui abritent seulement un couple chacune et qui sont plus petite que les volières communes pour permettre aux couples de se sentir plus en sécurité.

Revenons à nos perroquets. Donc ici au ara project nous nous focalisons sur la reproduction de deux espèces de perroquets, plus précisément des aras. Ara est le nom commun de 16 espèces de perroquets d’Amérique centrale et du sud, mais c’est avant tout un genre (dans la taxonomie) qui regroupe 8 espèces dont le ara rouge (Ara macao) et le ara de Buffon (Ara ambiguus), qui sont élevés ici au centre d’élevage.

Comme son nom l’indique le ara rouge présente une robe à dominante rouge soutenue avec le bout des ailes et le bas du dos bleu électrique ainsi qu’une bande jaune (d’une largeur différente selon les spécimens et la sous espèces) sur chaque aile. Aussi on peut parfois observer quelques plumes vertes sur les ailes. Les pattes quant à elles sont gris sombre. Sur la face pas de plumes donc une zone de peau nue blanche sur chaque joue. Le bec lui est blanc pour la mandibule supérieure et noir pour la mandibule inférieure. Le ara rouge peut mesurer jusqu’à 96 centimètres et peser 1200 grammes. Comme le ara de Buffon il n’est pas endémique du Costa Rica mais est présent sur quelques zones du pays. En effet elle s’étend du sud du Mexique jusqu’au Brésil en passant donc par le Costa Rica et le Honduras où il en est le symbole. Malheureusement il n’est présent sur cette aire seulement par petite zone, car il a subit par le passé de fortes régressions de populations dû à la capture pour le commerce  d’animaux de compagnie ou des plumes mais aussi est surtout à cause de la déforestation qui a fortement réduit le nombre de cavités propices à la reproduction de cette espèce. La saison de reproduction s’étend un peu sur toute l’année selon les localisations mais principalement de Novembre à Juin. Les couples sont liés pour la vie. Une fois par an  la femelle va déposer jusqu’à 4 oeufs dans un tronc d’arbre creux. C’est seulement après 28 jours de couvaison que les petits sortent de leurs coquilles. Ils prendront leur envol après 14 semaines et resteront avec leurs parents encore quelques semaines voir quelques mois jusqu’à l’indépendance total.

Le ara de Buffon lui est en grande partie vert avec un front rouge qui tranche avec le reste du corps. Aussi il présente un dégradé de bleu sur les rémiges qui se voit d’autant plus pendant le vol. Contrairement au ara macao le ara de Buffon présente des lignes de plumes noires sur les joues, noir comme son bec et ses pattes. Cette espèce peut mesurer au maximum 90 centimètres mais peser 1400 grammes, il paraîtra alors plus trapu que les autres espèces de ara. Le ara de Buffon à ne pas confondre avec le ara militaire (espèce très similaire mais seulement plus petite) a une aire de repartition beaucoup plus réduite que celle du ara macao. On le rencontre seulement à partir du sud du Honduras jusqu’au nord de la Colombie. Pour ce qui est de la saison de reproduction elle est approximativement identique à celle du ara macao. Elle s’étend de Décembre à Avril. Le couple choisira alors un arbre creux pour élever jusqu’à trois petits. A l’état sauvage il ne resterait plus que 3500 spécimens.

Tout comme le ara macao, le ara de Buffon est placé en annexe 1 de la convention de Washington afin de réglementer le commerce et de préserver l’espèce dans son milieu naturel. L’annexe 1 est l’appendice la plus stricte et empêche donc par exemple le prélèvement en milieu naturel.

Le ara project a donc décidé depuis plusieurs année de se consacrer à l’élevage de ces deux espèces afin de pouvoir réintroduire par la suite des populations viables sur leurs anciennes aires de répartition. Un projet qui est rendu possible notamment grâce à des  volontaires qui travaillent sur le site tout le long de l’année, (plus d’infos sur les volontaires la semaine prochaine).

 * * * * *

Hello,

I’m not going to tell you the same story every week so like you know my daily tasks I prefer this week tell you more about the two species of macaw we breed here at The Ara Project.

But before this week was a little bit special, indeed because of internal parasites, we had during three days catch all the Limòn macaw’s and give medicine by the beak. Also to prepare the breeding season we remove in others sectors « La Selva & Punta Uva » five pairs in breeding aviaries (the breeding season start between November and December). The breeding aviaries are aviaries only for a pair each and which are smaller opposite to the social aviaries to keep pairs quiet and focus on reproduction.

Back on topic « parrots ». So to The Ara Project we focus about the conservation about  two species of parrots, more precisely macaws. Macaw is the common name for 16 parrots in central and south America, but Ara is the genus which regroup 8 species including the scarlet macaw (Ara macao) and the great green macaw (Ara ambiguus) which are breed here on this site.

See above for scarlet macaw picture.

As indicated by his name the scarlet macaw is a large red macaw with a yellow band across the middle of the wings and dark blue on wingtips (the yellow bands can have different size according to the specimens and the subspecies). Also we can sometimes see some green feathers on the wings. Feet are dark grey. Facial skin is white and free of feathers. The beak is white on the upper mandible and black on the lower mandible. The scarlet macaw can have a length of 96 centimeters and have a weight of 1200 grams. As the great green macaw, the scarlet macaw is not endemic to Costa Rica but can be observed in this country. For this specie the distribution is from the southern Mexico until Brazil so going trough the Costa Rica and the Honduras where it is the emblem. Unfortunately the scarlet macaw is present in this area by small populations because of the illegal trading for pet animals and ornamentals feathers and also because of the massive deforestation which destroy the trees favorable to the reproduction. The breeding season is more or less on the entire year but more between November and June. Pairs are always together. Once a year the female lays until 4 eggs in a tree hole. After a incubation period of 28 days the chicks brake the shell. The weaning period is about 14 weeks where they start to fly by themselves, however the chicks can stay with her parents few weeks or months later until the total freedom.

See above for great green macaw picture.

The great green macaw is a whole green parrot with a intensive red front. Also the great green macaw has a gradient blue on the wings which is magnificent during the fly. Opposite to the scarlet macaw, the great green macaw has facial black lines, black like his beak and his feet. This specie can have a length of 90 centimeters but have a weight about 1400 grams, it will look more big than other macaws. The great green macaw shouldn’t be confused with the military macaw (similar specie but smaller), have a distribution area more smaller than the scarlet macaw. We can find it from the southern Honduras until the northern Colombia. For the breeding season it’s approximatively the same with the scarlet macaw. It start from December to April. The pair will choose a tree hole to take care of maximum three chicks.

As the scarlet macaw, the great green macaw is in appendix 1 of the Washington convention’s « CITES » to regulate the trading and protect this species in their former range. The appendix 1 is the most strict and for example it prohibit the collection in the wild.

Since few years ago The Ara Project took the decision to focus the breeding about this to species to later reintroduce them on their former range. A project which is workable thanks to volunteers which work for the center all along the year, (more informations about volunteers on next week).

Bonjour à tous,

Semaine un peu spéciale pour tout le monde ici non pas parce que c’était Halloween, mais plutôt parce qu’on entame un nouveau mois. Et qui dit nouveau mois dit arrivée de nouveaux volontaires, et oui. Cette semaine j’ai pu rencontrer trois nouveaux membres de l’équipe. Mardi j’apprenais que le soir même un volontaire nommé Armando allait arriver. La journée se passe et c’est vers 18h00 que je rencontre Armando tout droit venu d’Équateur et qui ne parle pas anglais. Ah ! Va falloir se remémorer les cours d’espagnol du collège. Armando restera ici jusqu’au 22 Décembre. Mercredi journée encore plus spéciale car en plus de l’arrivée de Anita qui est une Suissesse de Suisse Allemande (prés de Zurich), je rencontre aussi Sam et Sarah qui sont les directeur(trice)s de l’association et qui viennent passer quelques jours avec nous suite à leur voyage aux USA. Et enfin Vendredi c’est au tour de Alessia (et nous Alicia comme nous avons déjà) qui arrive et qui est elle originaire d’Italie.

On se retrouve donc une douzaine sur une table 6 places à manger le soir. L’ambiance est plutôt bonne et la cuisine copieuse.

Mercredi matin j’ai pu aider Alicia (la volontaire vétérinaire de métier) à préparer et examiner à l’aide d’un microscope les excréments prélevés dans les volières du secteur Curú afin de déceler de potentiels parasites qui pourraient altérer la santé des oiseaux. Nous avons donc pu observer des acariens et des larves de mouche qui sont en fait arrivés dans les excréments après avoir été faits, donc finalement rien d’inquiétant pour ce secteur. 


Le volontariat au ara project consiste à pendant une période de minimum 1 mois, venir aider bénévolement à exercer les tâches quotidiennes sur le site afin de maintenir et faire perdurer le projet avec pour but final la conservation des aras.

On retrouve plusieurs formes de volontariat : le « conservation volunteer » pour comme moi s’occuper de l’entretien des oiseaux, le « handy volunteer » comme par exemple Wouter qui lui ne travail pas au contact des aras mais qui tous les jours s’occupe de bricoler des mangeoires, des volières ou encore des nids. Aussi il y a d’autres sortes de volontariat qui sont eux portés plus sur la conservation.

Le volontaire va donc travailler du Lundi au Vendredi de 5h30 à 11h00 et de 14h00 à 17h00 ainsi qu’un jour de permanence le week-end (le samedi ou le dimanche selon les semaines). Son travail quotidien consiste à comme j’ai pu le décrire dans mes précédents postes à préparer la nourriture, nourrir, entretenir les volières, faire des enrichissements afin de maintenir les oiseaux occupés. Selon la période de l’année le volontaire pourra exercer différentes taches. 


En bonus une photo de ma plus grosse frayeur, heureusement pas de morsure. 
Aussi, samedi j’ai eu le plaisir de pouvoir goûter un plat très répandu au Costa Rica, le Gallo Pinto.

À la semaine prochaine pour un périple inédit !!!

* * * * *

Hello everybody,

Special week for everybody here, not because of Halloween but because we start a new month. Which say new month say new volunteers. So this week I met three new volunteers. Tuesday I learned that a new volunteer Armando was going to arrive on the night. At 6pm I meet Armando who is from Ecuador and doesn’t speak English. It’s good to improve my spanish learned at school. Armando will stay until December 22nd. Wednesday is more special again because in addition to the arrival of Anita a girl from German Switzerland (close to Zurich), I meet also Sam and Sarah who are the chairmans of the project and who have come for a few days with us here after their trip in USA. And then Friday Alessia arrive (not Alicia like the other volunteer) who is from Italy.

So we are now a dozen the night to eat on a table for 6 persons. However the vibes is good and the cook famous.

See above for microscope picture.

Wednesday morning I helped Alicia (the veterinary volunteer) to prepare and examine with a microscope the fecal samples from Curú in order to find some potential parasites which could be bad for the birds health. So we observed mites and fly larvas but which arrive in the fecal after have been pooping, so finally not any parasites for this sector.

The volunteers to the ara project consist for minimum one month come give a hand and do daily tasks on the site to maintain and carry on the project for the macaw’s conservation. We find many kinds of volunteers : the « conservation volunteer » for like me take care of the birds, the « handy volunteer » like for exemple Wouter who doesn’t work directly with macaws but everyday make feeders, aviaries and nest boxes. Also they are other kind of volunteers but which are more focus about the conservation.

So the volunteer work from 5.30am to 11am and from 2pm to 5pm and from Monday to Friday, with in addition a working day in the week-end (saturday or sunday) just to feed the birds. His daily tasks consist (like I described in my preceding publications) to prepare the food, feed, cleaning aviaries and make enrichments to keep the birds busy. Depending on whose period and season the volunteer can do different tasks.

See above for planing picture.

Bonus, a picture of my biggest fright fortunately not any bite. Also, saturday I tasted a common meal in Costa Rica, the Gallo Pinto.

See above for spider and gallo pinto pictures and plant video.

See you on next week for a new adventure !!!

Salut,

Cette semaine je me tais, j’arrête de vous parler de mon stage au ara project. Cette semaine je laisse parler les photos, car après avoir demandé la permission à ma maitre de stage et avec un brin d’organisation, je me suis retrouvé ce week-end avec Alicia à Santa Elena petite ville au coeur des forets nuageuse de Monteverde, afin de pouvoir profiter du pays sous un nouvel angle. Au programme, excursion sauvage en pleine forêt nuageuse avec un climat plutôt froid et humide. Ensuite place à une visite guidée pour découvrir la forêt depuis les hauteurs des 5 ponts suspendus. Et le dimanche visite d’une production de café, chocolat et canne à sucre avec en supplément une dégustation.

Je ne suis pas le meilleur photographe du monde mais j’ai essayé de sélectionner le meilleur pour vous en mettre plein les yeux.



* * * * *

Hi,

This week I shut-up. I stop speaking about the ara project. This week I let the pictures speak for me, because after I asked my manager and with a little bit of organisation, this week-end I went with Alicia to Santa Elena a village inside the Monteverde’s cloudy forest to enjoy the country under another angle. The program was a wild walk in the cloudy forest with a wet, cold and foggy climate. Then a guided visit to discover high above the forest canopy with 5 suspensions bridges. And on Sunday a visit to see production of coffee, chocolate and sugar cane with an opportunity for degustation.

I am not the best photographer in the world but I am going to show you the best of my work.

See above for pictures.

Bonjour à tous,

La semaine reprend avec son quotidien et ses spécificités. La saison de reproduction approche à grand pas et à Limòn on s’active pour préparer les volières d’élevages afin de pouvoir y transférer les couples de aras reproducteurs. Avec l’aide de certains volontaires nous avons pu installer 5 nids en bois qui serviront aux couples pour venir y pondre leurs oeufs.

Les vacances sont pas finies, ce week-end j’ai eu la chance de pouvoir aller pique-niquer sur la plage de Corozalito où j’ai pu par la suite avec les autres volontaires participer à une marche nocturne afin de surveiller les pontes et naissances de tortues qui sur cette plage sont courantes ( plusieurs tortues chaque nuit à cette période ). J’ai donc eu la chance de pouvoir observer une tortue pondre ainsi que des bébés tortues sortir du sable par dizaines. La personne qui s’occupait de la patrouille a pu nous expliquer le processus de ponte avec comme particularité le camouflage du nid qui a pour but de protéger les oeufs des prédateurs.

Le dimanche sortie en mer pour aller observer les dauphins au large des côtes. Après 45 minutes de bateau on aperçoit les premiers dauphins, il s’agit du dauphin commun (Delphinus delphis). Sur le chemin du retour nous nous sommes arrêtés à coté d’une plage isolée pour faire un peu de plongée avec masque et tuba pour aller observer les poissons tropicaux.

* * * * *

Hello everybody,

The week resumes with routine and specific tasks. Breeding season is coming quickly so at Limon we carry on to prepare the breeding aviaries in order to transfer the macaw’s pairs. With the help of volunteers we installed five nest boxes in wood which will serve for the pairs to lay the eggs.

See above for nest boxes pictures.

Holidays are not done, this weekend I had the chance to go take a picnic on the Corozalito beach where I could with the others volunteers take part in a patrol to watch the laying and the hatching which on this beach are common ( many turtles each nights ). So I had the opportunity to see a turtle lay eggs and babies out of the sand by dozens. The woman on patrol explained us the processes of the lay with as particularity the camouflage of the nest to protect the eggs from the predators.

See above for beach pictures.

On Sunday exit at ocean to observe dolphins far of the coast. After 45 minutes of navigation we see the first dolphins, it’s the common dolphin (Delphinus delphis). On the back way we stoped next to a isolated beach to do snorkeling to can observe tropical fishes.

See above for dolphins pictures.

Buenas,

Après les dauphins, la plongée et les excursions en forêts nuageuse il est temps de se remettre au travail. On est déjà fin Novembre et c’est mon avant dernière semaine ici au ara project. En ce début de saison de reproduction tout se bouscule au secteur Limón. Du changement dans la disposition des oiseaux et dans l’aménagement des volières, car suite à l’installation des nids j’ai pu avec Maddy agencer les volières de manière sécurisée afin de pouvoir y installer les couples reproducteurs en toute sécurité. En début de semaine je suis donc allé chercher en 4*4 de nouvelles branches avec Wouter et Fabio pour pouvoir les disposer dans les différentes volières de reproduction avec pour consigne un perchoir qui mène au nid, un vers la mangeoire, un sous le toit et un à l’extérieur. Et c’est le mercredi après avoir finit les aménagements qu’avec Brittany nous avons pu déplacer pas moins de 6 couples vers ces volières de reproduction. Aussi des déplacements ont été opérés dans les volières communes pour optimiser l’espace et favoriser la cohésion entre les jeunes aras.

Le jeudi matin coupure d’électricité générale. Dans l’impossibilité d’utiliser les outils afin de fabriquer les jouets dédiés à l’enrichissement des perroquets nous décidons de descendre à la plage avec des sacs pour aller les remplir d’amande de plage. L’activité durera toute la matinée sous un soleil au zénith, cela nous a aussi permis de découvrir certains endroits de la plage encore inconnus jusqu’ici.

Vendredi soir on se rend chez Miguel bar référence à Punta Islita. Et oui c’est le dernier weekend que l’on passe ensemble car la fin approche et les volontaires avec qui je suis arrivé quittent petit à petit le ara project. En effet Wouter et Alicia partent quelques jours avant moi, c’est donc l’occasion avec toute l’équipe de profiter les uns des autres pour une dernière fois et de se dire au revoir. Au menu Piña Colada, bière locale et Miguelito ( shot à la noix de coco concocté par le barman ).

Samedi, soirée pizza tous ensemble avec Brittany aux fourneaux. Nous préparons nous même notre pizza et la faisons cuire dans le four, moment convivial aux allures d’adieux. Mais avant tout allons faire une randonnée pour prendre un bain dans l’océan et aller voir le coucher de soleil depuis les hauteurs d’une colline. À couper le souffle !

* * * * *

Buenas,

After the dolphins tour, the snorkeling and the excursions in cloudy forests it’s time to get back to work. We are already at the end of November and it’s my penultimate week here at the ara project. With the beginning of the breeding season there are a lot of changes in Limón. Changes for the bird’s dispositions and for the aviaries design, because after the nest boxes installation I set the aviaries up with Maddy in a safe way in order to install the breeding macaws. In the beginning of the week I went with Wouter and Fabio in the truck to get some branches to put in the aviaries with as advised a branch to the nest box, one to the feeding station, one under the roof and one outside. On Wednesday after I have set up the branches in the aviaries, Brittany came to move 6 pairs in these breeding aviaries. Some movement as well in the socials aviaries to optimise the space and encourage meetings between the young macaws.

On Thursday morning there was a general power cut. It was impossible for us to make enrichments without electricity so we went to the beach with bags to collect some beach almonds. We did it all the morning under the sun at the zenith, it allowed us to discover nice places on the beach unknown so far.

See above for beach pictures.

Friday night we went to Miguel the more famous bar of Punta Islita. Indeed it’s the last weekend we have together because the end is coming and the volunteers who I arrived with leave step by step from the ara project. Wouter and Alicia leave few days before me so this is the opportunity with all the team to enjoy our last time and say good bye, drinking Piña Colada, artisanal beer and Miguelito (coconut shot made by the barman).

See above for cocktail pictures.

Saturday, pizza night together with Brittany’s cooking. We prepared and baked our own pizza, a friendly moment of goodbye. But before let’s go to take a swim in the ocean and see the sunset from the top of the cliff. Breathtaking!

See above for sunset and pizza pictures.

Bonjour à tous,

C’est triste que j’écris ces dernières lignes qui signent la fin d’une incroyable aventure que j’ai passée avec de supers nouveaux amis et durant laquelle j’ai beaucoup appris. La semaine finit plus tôt pour moi. Vendredi j’ai pris le bus pour San José afin d’être à l’heure pour mon vol qui était le samedi au matin. J’ai donc passé une nuit à la capitale avant de décoller pour une longue journée de voyage avec des escales à Toronto au Canada et à Munich en Allemagne.

Cette semaine fut rapide et quelque peu speciale. Lundi était le jour de nettoyage mais nous avons aussi déplacé quelques oiseaux de Limon et Brittany a pu m’apprendre à attraper un ara. C’était pour moi la première fois que j’attrapais un ara, et je suis vraiment content d’avoir pu faire ça avant de quitter le projet. Le mardi j’ai rencontré deux Français qui sont venus passer une journée et une nuit avec nous au projet afin d’en apprendre un peu plus au sujet des aras. Ils venaient de Tortuguero situé sur la côte Caraïbe.

Mercredi et jeudi était dédiés à la fabrication d’enrichissement. Le mercredi soir nous avons préparé quelques gâteaux pour manger pendant que l’on regardait « The Great British Bake Off » qui était notre émission culinaire préféré.

Jeudi soir nous sommes allés chez Miguel pour dînner et boire quelques verres pour notre dernière soirée ensemble.

Ce weekend j’ai pu voyager à travers différents pays. C’est toujours une incroyable sensation de sentir l’avion prendre de la vitesse sur la piste et quitter le sol sous mes pieds. C’est la première fois pour moi que je voyage en dehors de l’Europe et je n’ai pas envie de m’arrêter là.

* * * * *

Hello everybody,

It’s sad I write these last words which close an amazing adventure, with incredible new friends, and during which I learned a lot. The week finished earlier for me, Friday I took the bus for San José to be in time for my flight which was on Saturday morning. So, I had a night in an hostel in the capital before taking off for a long journey via Toronto in Canada and Munich in Germany.

See above for friends picture.

This week was quick and quite special. Monday was the cleaning day but we also remove some birds from Limon and Brittany taught me how to catch a macaw. It was the first time I caught a macaw by myself, I’m really happy I did this before leaving the project. On Tuesday I met two French people who were there for one day and one night to learn about parrots, they came from Tortuguero on the Caribbean coast.

Wednesday and Thursday was dedicated to enrichment. On Wednesday night we baked some cakes to eat while watching our favorite TV show: The Great British Bake Off. 

On Thursday night we went to Miguel’s bar to have dinner and drinks as a last night together.

See above for restaurant picture.

This weekend I traveled through different countries. It’s always a good experience to feel the plane accelerate and leave the ground under my feet. It’s my first taste of travel  outside Europe and I don’t want to stop here.

See above for sky picture.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Moveagri pour ajouter des commentaires !

Join Moveagri

Commentaires

  • Merci Jean-Christophe pour les compliments !!!

  • Animateurs MoveAgri

    Vraiment très sympa ton blog !! Bravo et c'est très chouette d'avoir intégré l'anglais dans ton blogagri !!!

  • Merci d'avoir pris le temps de me lire ;-)

  • Magnifique!!! :) très interessant 

  • Pas de soucis seulement je ne pourrai pas mettre de photos des installations pour des raisons de confidentialité...

    A bientôt !!!

  • Bonjour Julien,

    Contente de voir que tout se passe bien sur ton lieu de stage. N'hésite pas à détailler un peu plus les soins avec les aras, pourquoi ils fonctionnent de cette manière, les particularités de ces races, etc... Nous présenter un peu plus l'équipe, etc...

    A bientôt!

This reply was deleted.

BlogAgri en exclusivité