Blogagris

Lien pour créer un Blogagri ou le modifier?

Avant de te lancer, consulte des blogagris, en particulier ceux qui sont  en exclusivité (bandeau à droite)

Stratégies évolutives et réactions en chêne...

Stratégies évolutives et réactions en chêne...

Un magnifique Tabac d'Espagne, photographié hier en République tchèque, curieux non ? Argynnis paphia, de son nom scientifique, a une répartition paléarctique, c'est à dire qui couvre l'Eurasie tempérée, et l'Afrique du Nord. Il est largement répandu en Europe, y compris dans les îles méditerranéennes.

Ces derniers jours j'ai passé beaucoup de temps en forêt, afin de recenser les différentes espèces d'insectes que je pouvais rencontrer, dans différents types de boisements, de feuillus, de conifères, ou mixtes. Dans les allées forestières et les clairières, j'ai eu le plaisir d'observer régulièrement ce splendide papillon qu'est le Tabac d'Espagne.

 

3277528427?profile=RESIZE_710x

Ce magnifique quatuor, que je soupçonne être des Mélitées des digitales ( Melitaea aurelia ), se repose par un doux matin de Juillet, où les températures matinales encore fraîches n'ont pas bien aidées ces petits lépidoptères à se mettre en activité, ce qui m'as permis de m'approcher sans pour autant perturber leur repos. 

3277572685?profile=RESIZE_710x

Dans le titre vous avez du voir "réactions en chêne", c'est bien évidemment un jeu de mot, mais qu'ai-je voulu dire par là ? Il se trouve que les forêts jouent un rôle très important pour la planète, elles sont de véritables puits à carbone, et bien d'autres choses encore. L'être humain à su en tirer profit, de par l'exploitation forestière. Mais ce profit n'est bénéfique qu'aux humains ou presque, et très peu à la faune et la flore d'autant plus qu'elle est intensive.

Les conifères, ne poussent de manière naturelle et spontanée qu'à partir de 400 mètres d'altitude dans les monts des géants ( l'Epicéa commun étant le plus répandu ). Malheureusement, comme partout en Europe, la sylviculture l'a favorisé car il donne un bon bois, et est donc planté en monoculture. Cet artificialisation des forêts, affecte négativement l'environnement de plusieurs points de vue. En premier lieu les espèces de plus basse altitude comme le chêne justement, sont remplacées, car les parcelles forestières ont tendances à s'étendrent plus bas dans ces contrées montagneuses, les biocénoses (ensemble des êtres vivants coexistants dans un espace écologique donné et ayant des relations directes ou indirectes entre eux) sont donc perturbées, et fragilisées. 

Les Epicéas ont donc causés d'importants déséquilibres dans les forêts du Krkonoše, qui sont peu à peu "réparés"; à présent, des plans de gestion ont été mis en place ces dernières années, et après une coupe forestière d'épicéas, des plantations de feuillus sont privilégiées, ou du moins un ré-équilibrage (essentiel) est réalisé, et les paysages retrouvent alors peu à peu leur visage d'autrefois. Et les animaux et plantes inféodés aux forêts de feuillus font leur retour peu à peu. 

Un autre épisode funeste qui n'as pas aidé à la régénération des forêts, se produit dans les années 1900, peu après la révolution industrielle, les usines à charbon présentes en Allemagne et en Pologne, rejettaient de nombreuses fumées toxiques, dont les éléments nocifs étaient transportés par les vents.  Des pluies acides tombèrent alors sur les monts des Géants, et mirent à nu plusieurs centaines d'hectares de forêts. Le Parc national du Krkonoše est un des parcs nationaux qui a subit le plus de dégâts au monde tant le drame fut colossal.

3277614983?profile=RESIZE_710x

Passons à présent aux stratégies évolutives. L'une des plus fascinantes est le mimétisme. Cette stratégie est basée sur l'imitation, cela permet à des espèces d'échapper ou de tromper leurs prédateurs. Il en existe différents types, comme par exemple la Sauterelle cymbalière ( Tettigonia cantans ) que nous avons ci-dessus, on parlera de mimétisme cryptique ou d'homochromie. Cela consiste à ressembler par la couleur à l'environnement proche. Il apporte un avantage évolutif à son porteur. 

3277636909?profile=RESIZE_710x

Au premier abord ont pourrait croire voir une abeille ou une guêpe qui butine, mais regardez de plus près, or ce n'est ni une abeille, ni une guêpe.

C'est une syrphe ; des mouches imitant d'autres espèces d'hyménoptères (guêpes, frelons...)  C'est un déguisement qui est très réussit, représentant alors un risque pour le prédateur. Ce type de mimétisme s'appelle mimétisme Batésien. Une espèce inoffensive adopte l'apparence physique d'espèces nocives avec pour but d'éviter les prédateurs donc. Ce mimétisme est reconnu comme une nette réponse évolutive qui se retrouve dans de nombreuses parties du monde et touchant de nombreuses espèces animales.

3277672198?profile=RESIZE_710x

Ce lézard n'est autre qu'un lézard vivipare ( Zootoca vivipara ), et ce qui se trouve dans son ventre n'est pas son dernier repas, mais sa future progéniture, c'est une belle femelle. Comme son nom l'indique, ce lézard ne pond pas d'œufs mais donne naissance à des petits déjà formés !

Réellement, l'espèce est ovovivipare c'est à dire que les œufs incubent et éclosent dans le ventre de la mère. C'est une espèces d'altitude, succédant aux lézard des murailles, le fameux lézard de nos jardins. Ce reptile supporte mieux le froid que son cousin des murailles ; l'ovoviviparité représente une stratégie évolutive remarquable, cette incubation protégée permet de nombreux avantages : une impossibilité de la prédation des œufs, une absence de nid donc pas d'incident possible (piétinement, inondation...), et maintient constant des températures participant au bon développement des jeunes. Les inconvénients sont : une réduction importante de la mobilité de la femelle à cause des œufs stockés dans le tractus génital, et une éventuelle prédation de la femelle entraînant de facto la mort de sa descendance. 

Quoi qu'il en soit, le fait de se passer de devoir pondre ses œufs a permis à cette espèce de saurien de conquérir cette niche écologique, jusque là innocupée. Il est le seul lézard ici à vivre si haut en altitude. 

J'espère de tout coeur que cette thématique vous a plu, je vous dis à bientôt ; de mon coté, il me reste deux semaines ici, le retour approche à grand pas... 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Moveagri pour ajouter des commentaires !

Join Moveagri

Commentaires

  • Encore une publication passionnante! Tu nous permets de vivre avec toi l'écologie de terrain. Merci!
This reply was deleted.

Blogagris en exclusivité

La pampa en Argentine !

Bonjour je me présente je m'appelle Julie, j'ai 17 ans et je suis en première STAV au lycée La Roque à Rodez. Je suis actuellement en Argentine avec deux amies où nous effectuons chacune un stage de 5 semaines dans différentes productions (une…

Lire la suite...