Blogagris

 Tu veux créer un Blogagri ou le modifier? Clique ici

Avant de te lancer, consulte des blogagris en exclusivité (bandeau à droite)

Les vaches belges ont-elles plus de 4 pattes ?

 

06/09 - Présentations

Bonjour, je m'appelle Benoît LOLLIVIER.

Je suis actuellement en BTSA ACSE (Analyse Conduite et Stratégie en Entreprise agricole) à INEOPOLE Brens formations, dans le Tarn.

Depuis toujours je me ballade dans le milieu agricole dans le Midi de la France, d'élevages en élevages, de stages en stages, de jobs en jobs, de tontons en tatas, d'amis en amies... En bref les cornes le cuir et le fumier dans mon environnement c'est vital pour moi et je compte bien m'en faire un art de vivre, puisque j'ambitionne de m'installer en élevage bovin.

Le centre de formation me donne l'opportunité de partir en stage à l'étranger. C'est l'occasion pour moi de partir en Belgique, un pays que je sais chaleureux et accueillant. Je quitte les vaches du Tarn pour les vaches de Wallonie, à la ferme Malboutée à Izier, à proximité de Namur et Liège. Ce n'est pas très aventurier mais c'est aussi l'occasion d'approfondir mes connaissances dans le métier. Et puis, il paraît que les races bovines belges sont si particulières... C'est intrigant quand-même !vache,-museau,-herbe-verte-240677.jpg

18/09 Quel voyage

Voila 2 jours que je suis arrivé en Belgique. J'en oublierais déjà les péripéties du voyage...

Avec Emilien nous avons pris la route Samedi à Castres vers 10 heures, direction la région parisienne où nous attendaient son oncle et sa tante. Accueil chaleureux, une petite coupure agréable. Seulement, nous pensions arriver pour 18 heures, nous sommes arrivés plutôt vers... 22 h 30. Ce sont des choses qui arrivent quand on tombe en panne. Je remercie mimi pour sa patience et le petit vieux de Seilhac pour m'avoir remotivé et aidé à réparer (Rendez-vous dans 2 mois ! ). Parce que c'était vraiment pas gagné, paumé dans la Corrèze.

Dimanche, c'est reparti destination Belgique ! Et c'est reparti la panne... Mêmes symptômes, des bulles dans les tuyaux (de la bière belge ? D'la Duval dans l'gasoil ?) donc pas besoin de chercher pendant des plombes. Une pause de 20 minutes et c'est reparti. Comme la veille, un petit pic d'adrénaline au moment où on repart et une pêche d'enfer, quelle aventure ! (Envie de voyage Épinal, mangez-donc une durite de gasoil).

Tout le monde est arrivé à bon port, dans des paysages magnifiques. Tout ce passe bien pour moi, mais ça je vous le raconterais une prochaine fois !

Je laisse à Emilien la charge de poster des photos de ce trajet peu commun, puisque je l'ai élu à majorité relative directeur artistique de ce trajet ;) . Moi je pouvais pas, j'étais chef mécano déjà...

MEUUUUUH !

 

25/09 Ça boulote, ça boulote

Mon stage se passe très bien. Colette et Jean-Pierre sont des gens charmant avec qui je m'entends très bien. La ferme n'est pas seulement un lieu de travail mais véritablement un lieu de vie, où nous nous mêlons vaches et humains, en bonne entente. J'adhère totalement à cette philosophie, même si parfois avoir un peu de temps à soi manque un peu.

On s'est tout de suite bien entendu avec Clodine, Marion, Rose, "Béret Basque", "L'air de rien"... Enfin les vaches quoi. Des Blancs bleu Mixte. Autant laitières que bouchères, c'est étrange d'avoir les gabarits d'une Charolaise avec les pis d'une Normande dans une salle de traite. Le lait vaut autant que la viande dans ce troupeau dit "mixte". Elles sont une septantaine (traduction : 70) avec les génisses et les veaux, sur une superficie de 50 hectares. C’est un chargement plus qu’extensif par ici. Pas étonnant, les prairies sont aussi grasses et autant arrosées par la pluie qu’en Normandie. On dirait de la pelouse, le paradis pour les vaches.

Les températures sont plus que capricieuses, le gel ne prévient pas et les écarts de 30°C entre le jour et la nuit n’ont pas de saisons. Mais les vaches, elles s’en fiche. Tant que les prairies portent, elles sont dehors. Il n’y a que pour la traite qu’on peut les voir dans les bâtiments et ils leur tardent de repartir. En gros, en dehors de la traite elles n’ont pas besoin de nous.

C’est vraiment sympa de leur part d’avoir autant d’autonomie. Ça nous laisse le temps de bricoler à l’atelier, refaire un appartement, discuter, faire du bois, filer un coup de main aux voisins et préparer (si si !) la dernière coupe d’herbe de l’année.

Alley, ça va être l’heure de la traite alors je vous laisse !

2057290616?profile=originalDe toutes les formes et de toutes les couleurs !

MEUUUUH !

 

21/10 Ça sent la fin de la saison

Il se passe tant de choses dans ce petit pays et dans cette petite ferme et j'en oublie de les conter.Sur la ferme, les journées sont biens remplies, toujours rythmées par la traite. Il s'y ajoute l'affouragement dans le bâtiment, car les prairies deviennent maigres, ça sent la fin de la saison...

Pour le reste, on est toujours sur l'aménagement d'un nouvel atelier et la rénovation d'un appartement. Pas grand chose à raconter là-dessus mais c'est pas pour autant que je m'ennuie ! Un petit coup de meuleuse par-ci, un petit coup de soudure par-mi, un gros coup de masse par-là... Mais tout de même, la semaine dernière nous avons trouvé de temps de faucher une trentaine d'hectares. En Automne, sisi. Nous l'avons pressé et enrubanné en début de cette semaine, après quoi nous avons vidé fumières et fosses à lisiers sur les prairies fauchées. Et pour finir, Karcher et soufflette pour tout le monde ! Le matériel est maintenant tout propre et rangé au fond du hangar. Ça sent vraiment la fin de la saison...

 

Au milieu de tout ça il y a les week-ends. Il y a 3 semaines, je suis allé à Bruxelles avec Émilien. L'Atomium, la Grad-Place, le Manneken-Pis, et j'en passe. Une grande ville magnifique et attrayante. Peut-être bien qu'on y retournera.2057290816?profile=original

 

Le week-end suivant nous sommes allés voir un concours de traction amateur (tractor pulling). Sur le principe, c'est comme les courses de dragster mais pour les tracteurs. Ça fait du bruit, ça pue, c'est bourrin, idiot, mais c'est quand-même marrant quand on s'intéresse un peu à la mécanique.

2057290958?profile=originalLe principe consiste donc à traîner une remorque sur une piste en terre battue de 100 m de long. La remorque exerce une pression grandissante sur le sol à mesure qu'elle avance, grâce à des poids qui migrent vers son nez et qui viennent appuyer des patins au sol équipés eux-même parfois de lames qui s'enfoncent dans la terre, freinant ainsi l'ensemble. La difficulté correspond à la catégorie qui concourt, chaque catégorie représente un gabarit de tracteur, défini uniquement par le poids de l'engin.

 

Le week-end dernier nous sommes allés à Liège. Une grande ville belge très charmante. A mesure que l'on visite, on ne sait plus si on est toujours en ville ou dans une petite bourgade pittoresque de la campagne.2057291022?profile=original376 marches... ça pique

On a passé la soirée dans un petit bar de la ville. Ambiance Rock-métal et jeux-vidéos rétros. Nous n'avons pas eu besoin d'une heure pour trouver du monde avec qui rigoler et passer la soirée, Liège nous a semblé chaleureuse du matin au...matin suivant.

 

Et pour finir, ce week-end c'est repos ! Ciao

MEUUUUUH !

 

16/11 Bientôt de retour

Les préparatifs pour le retour sont faits. Check-up des chaussettes, de la voiture... Il me tarde de rentrer et en même temps je serais bien resté. Bah, je connais la route pour y retourner maintenant.

Je ne sais pas trop quoi raconter sur ces dernières semaines. Toujours à bûcher à l'atelier, tantôt pour l'aménager, tantôt pour réparer les voitures.

Les vaches réformées partent les unes après les autres tandis que les génisses prêtes à vêler intègrent le troupeau. Les cycles s'enchaînent...

A la prochaine, la Belgique !

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Moveagri pour ajouter des commentaires !

Join Moveagri

Commentaires

  • Je vois que l'on s'amuse bien surtout hors temps de travail. Les belges sont-ils comme on les caricature en  France?

    J'ai vu que tu t'étais improvisé porteur? S'agit-il d'un sac à dos pour porter le ravitaillement ou d'un déguisement Halloween? (sic)

    Profites bien du rock métal, jeux vidéo et autres loisirs Bonne une bonne bière avec modération.

    Bonne fin de séjour belge.

    A bientôt.

    Gérard CAPELLE

  • De belles épopées, de belles rencontres: c'est en effet ce qui doit peupler vos stages à l'étranger. C'est bien d'allier le travail à tout cela dans une ambiance chaleureuse.

    Bonne continuation

  • Quelle belle qualité de vie. Je t'imagine fort heureux dans ce contexte.

    Bonne continuation.

  • Que de péripéties. Vous avez bien fait de partir à deux....

    A bientôt pour des nouvelles pro.

  • Bonjour Benoît,

    Alors, as-tu compté les fameuses pattes maintenant que tu es sur place?

    J'attends avec impatience de te lire pour me rendre compte de ton travail sur place...

  • Beh non elle ont 5 pattes, faut pas me prendre pour un bleu !

  • Très belle entrée en matière! Tu nous en diras plus dans quelques jours...

This reply was deleted.

Blogagris en exclusivité

La pampa en Argentine !

Bonjour je me présente je m'appelle Julie, j'ai 17 ans et je suis en première STAV au lycée La Roque à Rodez. Je suis actuellement en Argentine avec deux amies où nous effectuons chacune un stage de 5 semaines dans différentes productions…

Lire la suite...

Allemagne Jour 1

Bonjour à tous,

 

Nous sommes Antoine et Evan, deux élèves du lycée des Sicaudières en première CGEA à Bressuire. Nous sommes actuellement en stage dans une petite exploitation en Allemagne près d'Ausbourg. Notre maitre de stage…

Lire la suite...

Danemark day 1 and 2

Bonjour à tous,

Des nouvelles fraîches du Danemark.

Jour 1 : Départ pour Nantes samedi matin à 6h30 des Sicaudières.

Grand moment de stress au moment de l’embarquement quand on a appris qu’à cause d’un arrêt maladie d’une…

Lire la suite...