Blogagris

 Tu veux créer un Blogagri ou le modifier? Clique ici

Avant de te lancer, consulte des blogagris en exclusivité (bandeau à droite)

Le Renard de Darwin

Après un réveil difficile, nous décidons de ne rien faire ce dimanche, la journée commence plutôt mal, il va pleuvoir toute la journée, pas de gaz et donc pas de nourriture chaude…On retourne dans nos plumards pour visionner des films que nous ne verrons pas. Roger, un garde forestier pousse notre porte brutalement et s’écrie affolé « des villageois ont attrapé un renard de Darwin, venez, venez ! »

On saute du lit à toute vitesse, on voit un tout petit renard paniqué par une foule de personnes agglutinées autour de lui. Les villageois nous expliquent que le renard était en train de se faire attaquer par des chiens errants qui s’en prennent également au pudu (petit cervidé local). Ici au Chili les chiens sont les maîtres des rues. Les paysans ont réussi à attraper le renard et à le mettre dans une boite, ils l’ont rapporté aux gardes afin qu’il soit relâché un peu plus loin dans une partie retirée du parc. Le renard de Darwin est minuscule, c’est l’un des plus petits de sa famille, son pelage est dans les tons bruns parsemé de poils blancs, ses oreilles sont pointues et rousses, il aboie d’une façon tellement aiguë qu’il en fait rire les enfants. Il ressemble à une peluche que l’on a envie de prendre dans ses bras et de câliner. Nous voilà donc installés à l’extérieur d’un 4X4 tenant la précieuse caisse de notre protégé. Sur notre route nous récupérons des enfants afin qu’ils puissent vivre cet évènement. Après quelques kilomètres sur des routes impraticables, le moment est venu de le relâcher. Roger ouvre la cage, mais le renard ne veut pas partir, il s’est pris d’affection pour les humains et ne veut plus nous quitter. Nous lui faisons juste un peu peur. Il faut dire que nous avons des apparences hirsutes et donc peut-être inquiétantes, style hommes de Cro Magnon, pas de douche depuis plus d’une semaine, une barbe qui n’arrête pas de pousser, nous sommes devenus des véritables hommes de la forêt. On le pousse un peu et il finit par s’éloigner à petits pas pour aller retrouver la vie sauvage parmi les siens. J’ai l’impression d’avoir vécu un évènement important. C’est comme si je faisais partie d’un documentaire d’Arte sur la réinsertion d’espèce en danger. J’en ai des frissons de plaisir.

renard de darwin

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Moveagri pour ajouter des commentaires !

Join Moveagri

Commentaires

This reply was deleted.

Blogagris en exclusivité

La pampa en Argentine !

Bonjour je me présente je m'appelle Julie, j'ai 17 ans et je suis en première STAV au lycée La Roque à Rodez. Je suis actuellement en Argentine avec deux amies où nous effectuons chacune un stage de 5 semaines dans différentes productions…

Lire la suite...

Allemagne Jour 1

Bonjour à tous,

 

Nous sommes Antoine et Evan, deux élèves du lycée des Sicaudières en première CGEA à Bressuire. Nous sommes actuellement en stage dans une petite exploitation en Allemagne près d'Ausbourg. Notre maitre de stage…

Lire la suite...