AT THE OTHER END OF THE WIRE 8ème partie

Jour14 : La mangue verte dépasse les préjugés et n’est pas toujours synonyme de colique

La veille nous avons été dans une entreprise familiale pour prévoir la visite d’aujourd’hui. La boutique offre une belle vue de tous les différents produits.

L’entreprise en réalité transforme les mangues vertes en une sauce assez aigre et piquante : « Mango pickles ».Cette entreprise, d’un effectif moyen, produit aussi divers types de jus de fruits et des graines de canne à sucre qu’ils cultivent eux-mêmes d’ailleurs derrière.

4 salariés s’occupent de la transformation entière ainsi qu’une aide familiale occasionnelle des enfants. Dans la salle de transformation, la production prend de l’aigreur dans les cuves dans lesquelles elle a été placée pour fermenter pendant 15jours avec quelques épices comme le massalat.Le processus de transformation se fait par des méthodes artisanales de découpe du fruit (la mangue verte) entier avec le noyau et peau.

Ensuite nous sommes reparti au magasin de vente situé plus loin pour goûter les produits et prendre des photos avec le gérant et le propriétaire. Nous avons ainsi fait par la même occasion la rencontre d’un journaliste qui prit une photo de nous pour en parler dans le journal, ce qu’il fit bien évidemment !

L’après midi nous avons été visiter une biscuiterie : Parle.

Le site où nous avons été est l’un des huit sites de l’entreprise Parle en Inde. Se situant à Rudrapur, elle est l’une des plus grandes industries indiennes productrices de biscuits depuis 1929. Ce site produit uniquement 5 des biscuits de la marque : Parle-G, Magix Kreams orange, 20-20 Butter Cookies…  L’entreprise produit en moyenne 200 m tonnes de biscuits par jour.  En revanche, de mai à juillet on observe un pic de production en raison des vacances scolaires. Les jeunes en vacances consomment beaucoup plus de biscuits qu’en période scolaire. Nous avons pu observer 3 lignes de fabrication ayant le même processus : mixage moulage, cuisson, refroidissement, packaging… Le sucre, la farine, l’huile, et les additifs sont mixés au début  du processus avant d’obtenir une pâte qui sera ensuite moulée et cuite à 220°C. Les gâteaux sortent à  70°C avant d’être refroidis jusqu'à 45°C. A partir de cet instant, des contrôles visuels sont effectués sur les biscuits non conformes qui seront retirés de la ligne de fabrication. Ensuite, de nombreux ateliers de conditionnement sont disposés de part et d’autres de cette ligne pour emballer le produit fini dans des paquets plus ou moins grands. Le packaging est fabriqué au sein de l’entreprise par une conditionneuse. Les produits finis sont principalement exportés  au Népal, au Bangladesh, en Afrique du Sud.

Après cette visite ils nous offrirent quelques délicieux biscuits à emporter et ensuite nous avons été faire les courses avec DR.SHARMA à BigBazar (centre commercial).Ce fut un moment très émouvant surtout que nous n’aurions jamais pensé qu’un professeur pourrait nous accompagner à faire du shopping.

Jour14 :Un moment de réflexion

Ce jour là je ne me sentais point très bien .Après une grasse-matinée Rachel, Mohamed et Nelson furent partis computer center pour se connecter, moi je pris le temps toute seule de réfléchir à tout !

Des pourquoi me rongeaient ! Dans ma tête je voulais juste être cette bonne fée qui résout tous les problèmes du Monde, qui efface les rancœurs et ouvre les cœurs de chacun. Je voulais surtout que le temps suspende son vol afin que je puisse prendre assez de souffle pour laisser passer chaque moment exceptionnel que je vis depuis que je suis en Inde.

J’étais déjà mélancolique et ne cessais de penser au moment  où je serai une fois repartie quelque part ailleurs où se touche les mers !

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Moveagri pour ajouter des commentaires !

Join Moveagri

Lien pour créer un Blogagri ou le modifier?

Avant de te lancer, consulte des blogagris, en particulier ceux qui sont  en exclusivité (bandeau à droite)