Membres

Activité la plus récente

Discussion publiée par Dassié
Il y a 2 heures
Dassié est désormais membre de Moveagri
Il y a 3 heures
Photos publiées par Delcourt
Il y a 3 heures
Photo publiée par HUC
Il y a 12 heures
Enora est désormais membre de Moveagri
Vendredi
Blogagri de Caetano Luiz Beber
Mardi
Caetano Luiz Beber est désormais membre de Moveagri
Mardi
Photos publiées par Delcourt
21 mai

     Bonjour, je me présente, je m'appelle Marie Piau, je suis actuellement en BTSA production horticole au lycée agricole de Théza (66200) : "Federico Garcia Lorca" et rentre d'un stage formidable, que j'ai effectué au nord du Chili, à 5h du désert le plus chaud au monde :" L'Atacama".

     Si j'écris ce blog, c'est pour vous faire partager cette extraordinaire aventure mais aussi mon expérience vécue sur les stages à l'étranger.

     Tout commence par la présentation du site "Moveagri" et des possibilités qu'il offre, lors d'un cours. Je n'avais jamais voyagé, je me suis dis que c'était l'occasion et me suis positionner sur un stage au Chili, sans savoir encore où j'allais être, dans quelle ville, au nord ou au sud... c'était l'inconnu mais j'étais motivée, décidée et puis une fois les démarches lancées, on ne peut plus reculer !

     Commence alors la partie sympathique de la préparation au voyage, celle que tout le monde adore, les papiers administratifs. Il fallait faire faire le passeport, ramener les attestations d'assurances et autres et ce dans les temps bien évidemment. Une fois cette étape terminée, j'ai assisté à un super  week-end dans un lycée à Bourg-Madame ( petite ville en montagne), dans le but de mieux connaître les spécificités du pays ( les subtilités du langage, la culture, les traditions, ...) avec d'autres élèves du département partant eux aussi en stage au Chili. Là, d'autres étudiantes y ayant déjà fait leur stage, nous on présenter leurs expériences à elles, ce qui fut très encourageant et rassurant. L'impatience de découvrir ce pays, de vivre moi aussi un stage à l'étranger était de plus en plus présente. De plus, je sais que je pars avec un camarade de classe ce qui est encore plus rassurant.

     Une semaine après arrive le jour du départ. Nous sommes à l'aéroport de Barcelone et le stress et la peur de l'inconnu se font bien ressentir. C'était la première fois que je prenais l'avion. Nous allons  enregistrer nos bagages pour le vol à destination de Paris, notre première escale, et déjà la difficulté de la langue s'impose. Je m'explique en espagnol et réussi à me faire comprendre, cela me rassure un peu. Je vais dire au revoir à ma famille et me dirige vers la porte d'embarquement avec mon collègue.

     Il y a 14h de vole entre la France et le Chili, mais avec les correspondances entre les avions, il y avait à peu près 20h de vole sans compter sur le décalage horaire qui est de 5h. Ce fut très fatigant, je n'ai pas réussi à dormir et ai eu très peur durant les turbulences ! Mais la vue que j'avais par le hublot compensait largement tout le reste.

La Cordière des Andes depuis l'avion

 

 Vu d'une retenue d'eau

     Enfin, après ce long périple, j'arrive le vendredi 20 octobre à l'aéroport de la Serena, qui se trouve à deux heures de mon lycée d'accueil, dans la ville d'Ovalle. C'est le directeur en personne qui ai venu nous accueillir. Il nous a fait une visite de la ville en voiture, en passant par le centre puis par la plage tout en nous dirigeant vers le lycée. Puisque c'était un vendredi, nous sommes directement allés dans les familles d'accueil, mon camarade et moi avons était séparés dans deux familles différentes. Tout c'est fait un peu dans l'urgence car ma famille était prête à partir.

     La famille m'a de suite mise à l'aise. Je n'ai pas du tout eu peur d'être freinée par la différence de culture et la langue. Ils habitaient à 30mn d'Ovalle, dans un village campagnard appelé Punitaqui. Ils m'ont fait visiter la campagne, des caves à vin et le centre ville.

Vues des caves Soler.

   

 Visite de la campagne avec ma famille d'accueil

La semaine suivante, nous sommes restés sur le lycée, en internat, dans une jolie petite maison sur l'exploitation qu'ils nous avaient mi à disposition. Nous avons aussi fais la connaissance d'un ingénieur en électricité qui vivait dans cette maison la semaine ( habitant à La Serena), ainsi que trois autres étudiants français, venus de Montpellier pour faire un mois de stage (eux étaient déjà arrivés deux semaines au par avant). 

Vues du lycée d'accueil

   

 

Le week end suivant, comme nous avons fortement sympathiser avec l'ingénieur, il nous a pris en charge pour nous faire visiter La Serena et ses magnifiques plages magnifiques. Nous avons accepté et sommes aller à la découverte de cette grande ville côtière, très touristique. 

Vues des plages de l'océan Pacifique

   

 

Les week-end suivants nous somme retournés chez lui et ses parents et ce jusqu'à la fin de notre voyage. Nous avons fais du camping dans la vallée de l'Elqui pour observer les étoiles, très présentes dans le ciel chilien grâce à sa situation géographique. Malheureusement, la nuit fut nuageuse, l'on n'a pu voir que la pleine lune. Au nord du Chili, on trouve beaucoup d'observatoires astronomiques, car on peut y voir quasiment toutes les constellations. Le ciel y est limpide, il n'y a quasiment jamais de nuages ou de précipitation en raison du climat semi-aride. Autant dire que nous n'avons pas vraiment eu de chance ! 

     Nous avons bien sur fais les boutiques souvenirs avant le retour en France.

     Durant les semaines, nous avons pu observer le fonctionnement du lycée, présenter à quelques classe le notre en France et échanger sur les différences de nos cultures. Nous avons aussi pu étudier leur méthode d'enseignement des disciplines agricoles et leurs différents systèmes de cultures, notamment celui de l'aquaponie, qui est un système extrêmement intéressant pour les zones où la ressource en eau est pauvre (en résumé, il s'agit de mettre les racines des plantes directement dans de l'eau qui vient d'un bassin où l'on élève des poissons. Leurs déjections vont nourrirent les plantes, qui au passage vont nettoyer l'eau en absorbant les minéraux. Elle peut ainsi retourner, propre, aux poissons. C'est un cycle avec très peu de pertes hydriques). Nous avons aussi visiter trois exploitations dont celle du lycée.

Vues de l'exploitation du lycée et de son système d'aquaponie.

  

  

Au niveau culturel, nous avons vu trois musées, un sur la période indigène avant la conquête et l'époque coloniale, un autre en extérieur, sous forme de randonnée, sur la période préhistorique et enfin un sur l'époque coloniale jusqu'à la modernité. 

     Enfin, le mois passé, il a fallut rentrer.

     16 novembre 2017, 8h15 du matin, il est l'heure de dire au revoir à tout ceux qui nous ont accueilli et ont pris soin de nous. Il est très difficile dans ces cas là de se motiver à rentrer pour retrouver notre petit quotidien. Le voyage était si riche en émotion et en découverte et en humanité qu'i était presque impossible de réaliser sa fin. Le retour en France fut compliqué et stressant. On a faillit perdre nos valises et rater des correspondances mais nous y sommes arrivés.  

     J'étais contente de revoir ma famille et mes amis mais très triste d'avoir quitté le Chili. Il est certain que j'y retournerai un jour pour y découvrir d'autres paysages et d'autres façons de vivre. Si vous en avez l'occasion, je vous conseille d'en profiter et de partir comme je l'ai fais. 

     je remercie très sincèrement tous ceux qui m'on permis de faire ce voyage !

Vues : 65

Commenter

Vous devez être membre de Moveagri pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Moveagri

Commentaire de Daure Sandrine le 16 janvier 2018 à 9:31

Hola Marie, me alegro leerte y descubrir tu experiencia.

Un buen viaje lleno de poesía y sueño... ¡ Qué guay!

Commentaire de Elvire Finance le 19 décembre 2017 à 11:48

Bravo pour les photos et le compte-rendu des activités !!

Elvire F

Commentaire de christophe Groell le 14 décembre 2017 à 21:50

Belle poésie au royaume des étoiles entre Atacama et Pacifique, sur le territoire du Pisco et de Pablo Neruda !

© 2018   Créé par ADMINISTRATEUR MOVEAGRI.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation