Bonjour à tous,

Voici quelques nouvelles de Belgique. Deux semaines que nous travaillons à un rythme très soutenu : des inventaires réalisés dans trois magasins différents, de grosses livraisons et surtout des lancements de promotions à n'en plus finir !

On ne s'ennuie pas, ça c'est certain. Je commence à noter de nombreuses différences dans la gestion du travail entre l'entreprise où je suis en stage en France et celle en Belgique.

En effet, en France par exemple, pour l'inventaire, nous ne procédons pas du tout de la même manière. Dans l'entreprise où je suis en stage en France, nous comptons tous les produits puis nous les rentrons dans la base de donnée manuellement. Ici, nous avons du compter les articles dans les rayons et dans la réserve, puis nous avons collé des post-it sur les étiquettes des produits en rayon avec le nombre de chaque article. Ensuite nous passons une seconde fois en rayon pour scanner les codes barres EAN et rentrer les effectifs.

D'autres différences sont aussi notables, la gestion du vivant. Ici, à Tom & Co, lors de la vérification de la mortalité le matin, les animaux décédés sont juste "jetés" alors qu'au contraire, en France, tout est contrôlé. Chaque animal décédé est déposé au congélateur et sa référence est rentrée dans l'ordinateur. 

Pour ce qui est des commandes, c'est également différent, les animaliers de Tom & Co doivent décider avec le patron directement des produits qu'ils désirent commander. De plus, les représentants ne viennent pas à l'animalerie. En France, à Amis Verts, les commerciaux de nos fournisseurs viennent nous voir sur rendez vous pour nous présenter leurs gammes, leurs promotions, et leurs nouveaux articles. Alors qu'à Tom & Co, tout se fait par téléphone. 

En revanche, pour les points communs et similitudes, tout est pareil dans le travail quotidien. Par exemple, je conseille les clients comme je le fais en France, seule différence j'ai appris quelques mots de flamant ! Mon anglais m'est bien utile, car c'est une langue universelle et lorsque j'ai des clients parlant uniquement le néerlandais ou le flamant, l'anglais me sauve la vie ! 

Pour le reste du travail, c'est ainsi très semblable à la France, je reçois les produits, vérifie les arrivages, fait de la mise rayon, puis je gère les stocks, l'entretien des animaux et le magasin en général, enfin tout le travail d'animalier reste le même. Même si j'en apprends encore tous les jours évidemment.

Là où je suis encore novice, c'est en caisse. Je suis très heureuse d'avoir pu apprendre à encaisser, faire des échanges, des retours, des réductions, ou encore des remboursements. Je sais que tout cela me sera très utile plus tard.

Au niveau culturel, je continue mes visites régulières, prochaine grosse étape : Visite de Bruges et dans quelques semaines trois jours à Amsterdam ! 

Sinon tout se passe très bien, nous profitons un maximum des nouvelles rencontres que nous avons pu faire. Personnellement j'ai créé de réelles amitiés fortes avec mes collègues et la famille qui m'a accueillie... Et je dois dire que je n'ai vraiment pas hâte de rentrer !

Je vous laisse comme toujours, avec quelques photos de mes visites et de mon quotidien. 

Bonne soirée et à bientôt !

Vues : 13

Commenter

Vous devez être membre de Moveagri pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Moveagri

Commentaire de DRIANO Yannick le 26 octobre 2017 à 9:17

Bonjour Lidwine

Plus de publications ?

A bientôt

Commentaire de Mélanie le 18 octobre 2017 à 14:07

Super Lidwine. Ravie que tout se passe bien de ton côté!!!! Très intéressant ton article sur les différences entre les animaleries françaises et belges!!! J'espère que tu posteras plus de photos sur tes visites belges!! Bonne continuation!

© 2017   Créé par ADMINISTRATEUR MOVEAGRI.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation