Chargé(e) de Développement de la formation agricole et rurale

VSI, de 20 mois, en Guinée-Conakry

FRANCE VOLONTAIRES

  

Contexte de la mission

Résumé des missions

Le Projet d’Amélioration et de la Formation et de l’Insertion dans les Secteurs Agricole et des Mines (PAFISAM) vise à favoriser l’insertion des jeunes et à fournir une main d’œuvre qualifiée dans des secteurs porteurs de croissance en Guinée-Conakry à travers la mise en place de solutions efficaces de formation initiale et continue et de dispositifs favorisant la transition vers l’emploi. Trois volontaires appuieront les directions des Ecoles Nationale d’Agriculture et d’Elevage de Koba (Boffa), de Macenta et de Tolo dans la mise en œuvre des activités du projet. Ils appuieront le développement de partenariats avec le milieu professionnel environnant.

 

Description du projet d’accueil

Le Projet d’Amélioration et de la Formation et de l’Insertion dans les Secteurs Agricole et des Mines (PAFISAM), mis en œuvre par l’organisation Louis Berger pour le compte du Ministère guinéen de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, vise à favoriser l’insertion des jeunes et à fournir une main d’œuvre qualifiée dans des secteurs porteurs de croissance en Guinée.

Dans le domaine des mines et de l’industrie, l’amélioration de la qualité des ressources humaines doit contribuer à augmenter la part d’emploi national dans le développement du secteur minier et permettre de développer le secteur industriel en amont et aval des entreprises minières.

Dans le secteur agricole (agriculture, élevage, pêche), le projet doit contribuer à développer une activité agricole durable : amélioration des ressources humaines au niveau des dispositifs d’appui-conseil, des entreprises et organisation professionnelles agricoles ; appui à l’installation de jeunes agriculteurs porteurs d’innovations, etc.

 

Problématique et enjeux

Le projet doit permettre d’améliorer la programmation et le suivi des activités des établissements de formation professionnelle par le Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail. Les compétences des cadres en charge du suivi seront renforcées, ainsi que les outils de suivi. La communication entre les Centres de formation, le Ministère et les Département Techniques sera améliorée. Des partenariats seront formalisés entre les établissements et les acteurs économiques afin d’améliorer la gouvernance des établissements de formation, organiser le suivi post-formation et faciliter l’insertion des jeunes.

 

Objectifs

L’objectif est d’apporter une assistance technique au ministère, au Chef de projet, à la Direction Nationale de la Formation Professionnelle et Technique et à la Direction nationale de l’Apprentissage, de la Formation Post Primaire et secondaire pour que le PAFISAM s’exécute dans de bonnes conditions et atteigne les résultats attendus. Pour ce faire, trois missions de Volontariat de Solidarité Internationale sont ouvertes auprès des Ecoles Nationale d’Agriculture et d’Elevage (« Lycées agricole ») de Koba (Boffa), de Macenta et de Tolo.

 

Cadre descriptif des missions

 

Place et rôle des volontaires dans le dispositif du projet

Les volontaires seront placés sous la responsabilité administrative du représentant de France Volontaires en Guinée et sous la responsabilité opérationnelle de l’Expert en conseil agricole, formation agricole et gestion des institutions de formation agricole du projet.

Les volontaires auront un rôle d’appui-conseil pour les équipes de direction de leur lycée agricole d’affectation : un/e volontaire auprès du lycée de Koba, un/e volontaire auprès du lycée de Macenta et un/e volontaire auprès du Lycée de Tolo.

 

Résultats attendus

  • Les activités du projet sont conduites de manière satisfaisante au niveau de chacun des lycées agricoles concernés.
  • Les outils et processus de gestion administrative financière et scolaire sont appropriés par les membres de l’équipe de ces établissements.
  • Plusieurs partenariats sont développés avec le milieu professionnel environnant. 

Activités concrètes à mener

Faciliter la mise en œuvre des activités du projet en matière de formation agricole et rurale : organiser, animer et dynamiser les débats, rédiger et promouvoir la rédaction de rapports, etc.

Faciliter le déploiement des outils et processus de gestion administrative, financière, scolaire…

Appuyer les actions de développement de partenariats avec le milieu professionnel environnant.

De manière transversale et sous l’autorité du chef de mission résidentiel, les volontaires s’assureront de la bonne prise en compte des enjeux transversaux identifiés, notamment en matière de genre. A cet effet, ils /elles accompagneront les réflexions concernant les conditions qui permettraient un accès plus large des femmes aux formations dispensées dans le réseau de Centre de Formation Professionnelle (CFP) dépendants du ministère : élaboration d’un point de situation et fixation d’objectifs par centre, actions de communication, conditions d’hébergement et de scolarisation, prise en compte de la problématique genre dans les projets d’établissement, toute autre action permettant de lever les freins à l’accès des femmes aux formations professionnelles...

 

Moyens de déplacements prévus : Moto

Lieu des missions

Koba, Macenta ou Tolo (villes de province) en Guinée-Conakry

Durée de la mission : 20 mois

Disponibilité : Octobre 2017

Profil du (de la) candidat(e)

 

Formation requise

Diplôme d’ingénieur agronome

 

Expérience(s) professionnelle(s) souhaitée(s)

Une expérience préalable dans les domaines de la formation agricole et rurale et / ou de l’ingénierie de formation est indispensable.

 

Compétences nécessaires

Autonomie et sens du dialogue

 

Conditions du contrat de VSI

  • Statut du Volontaire de la Solidarité Internationale (loi de 2005) ;
  • Indemnité d’installation et indemnité de réinstallation au retour ;
  • Indemnité mensuelle de subsistance : cette indemnité n’a pas le caractère d’un salaire ou d’une rémunération, et permet d’accomplir la mission dans des conditions de vie décentes ;
  • Couverture sociale (mutuelle complémentaire, assurance rapatriement, assurance vieillesse) ;
  • Fourniture du logement ;
  • Frais de voyage 1 aller-retour entre le lieu de résidence et le lieu d’affectation.

 

Pour candidater

Lettre de motivation et CV à envoyer à : candidatures@france-volontaires.org

Indiquer en objet de votre mail : « Missions 3C1113. Louis Berger. Guinée-Conakry ».

Vues : 22

Y répondre

© 2017   Créé par ADMINISTRATEUR MOVEAGRI.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation